Histoires de femme(s) #2 – Sylvia Earle

Salut internet ! ♥ Le mois dernier, je commençais une nouvelle série d’articles, où je te parlais de Frida Khalo… Cette fois-ci, pour continuer dans la lignée des femmes aux destins inspirants, je te parle de Sylvia Earle.

Une de mes héroïnes, une femme exceptionnelle, au combat indispensable… je te laisse la découvrir !

DSC_0886

Sylvia Earle est née en 1935, aux Etats-Unis. Elle a aujourd’hui 82 ans, et elle se bat toujours pour ses convictions.

Passionnée depuis son plus jeune âge par la nature, Sylvia va alors suivre un long cursus scolaire : elle obtiendra un master de sciences, et un doctorat en phycologie (l’études des algues). Sylvia entreprend de nombreux travaux de recherches, et décide de collecter 20.000 échantillons d’algues dans le Golfe du Mexique, et aujourd’hui encore, aucune autre recherche de cette envergure n’aura été effectuée !

Sylvia mène de front de nombreux projets de recherches, elle aura publié plus de 200 textes sur le monde marin et sa sauvegarde, faisant alors d’elle une figure dans le domaine. Être une femme, dans les années 70 et dans un domaine scientifique, n’est pas évident : elle subit alors plusieurs refus de missions, faute d’être un homme. Mais Sylvia ne se laisse pas faire : en 1970, elle réunit une équipe, uniquement composée de femmes scientifiques, pour une expédition marine. (Petite anecdote : Sylvia a eu trois enfants, mais cela ne l’a pas empêchée de plonger, puisqu’elle réalisa plusieurs missions étant enceinte !)

Son projet de 1970 avait pour but de vivre sous l’eau durant deux semaines, afin de peaufiner ses recherches. C’est à ce moment là que Sylvia prend conscience des désastres de la pollution sur les récifs coralliens et les fonds marins. Ce moment marque un tournant dans sa carrière, orientant chacune de ses missions et projets vers la sauvegarde de l’éco-système.

Sylvia n’est pas une femme de laboratoire, c’est une femme de terrain. Elle passera sa vie à explorer, et à filmer, photographier, sensibiliser, autour de la fragilité du monde marin. Voilà le combat de sa vie : faire comprendre au monde entier qu’il est plus que nécessaire de prendre soin des océans.

Aujourd’hui, Sylvia a 82 ans. Et Sylvia, lutte toujours, parce que le combat est loin d’être terminé. La sensibilisation, à travers ses ouvrages, ses documentaires et ses conférences, est le meilleur moyen de transmettre ses idéaux et de faire perdurer son combat…

« No water, no life. No blue, no green » – Sylvia Earle

DSC_0891

J’ai choisi de te présenter Sylvia Earle, car c’est une femme impliquée, prête à aller au bout de son combat. Tu le sais sans doute, mais je suis passionnée d’écologie, et surtout par les fonds marins. C’est donc tout naturellement que le combat de Sylvia me parle ! 🙂

Si tu veux en savoir plus, je te conseille :

L’excellent documentaire Netflix : « Mission Blue », qui retrace la vie de Sylvia Earle et son combat, jusqu’à aujourd’hui

Le site internet de l’association de Sylvia Earle : Mission Blue

Le compte Twitter de Sylvia, où elle est très active et poste des nouvelles de ses projets, ainsi que d’incroyables photos !

 

As-tu aimé cet article ? Appris des choses ? J’espère que oui ! ♥ N’hésite pas à me donner ton avis dans les commentaires, je suis curieuse d’avoir des retours !

Et toi, qui sont tes modèles féminins ?

Je te dis à très bientôt, pour d’autres portraits inspirants !

Manon

tipeeeeboutique

2 commentaires sur “Histoires de femme(s) #2 – Sylvia Earle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s