Avoir confiance en soi ?

Tous les jours, ou presque, je vois passer des articles sur Internet, des couvertures de livres, des interviews, des articles de magazines, autour de la « confiance ». Confiance en soi, ou bien, confiance en l’autre, le sujet est bien souvent traité, et de différentes manières.
Sur le blog, et les réseaux sociaux, je reçois quelques messages à ce sujet. Vous êtes nombreux et nombreuses à vouloir connaître mon point de vue sur la question, et à me demander « Comment gères-tu le regard des autres ? ». J’ai reçu beaucoup de questions, et d’adorables messages de remerciements, à la suite de mon article sur le « no-bra », c’est pourquoi je décide de parler de la confiance en soi dans ce nouvel article !
Alors, cher petit lecteur, chère petite lectrice, je te souhaite une bonne lecture ! ♥ Attention, article très long !
LE COMMENCEMENT : APPRENDRE A SE FAIRE CONFIANCE
 
« La confiance en soi est la clé de la réussite ? »… Cela vous paraît plutôt simple comme conclusion ? Et pourtant, c’est bien vrai. Aujourd’hui, avoir confiance en soi est la base de la réussite, que ce soit sur un plan personnel, familial, amical, amoureux, ou bien, professionnel. Mais pourquoi est-ce si difficile pour certains d’avoir confiance ? A force de mauvaises expériences, de critiques, ou d’événements difficiles, parfois, la confiance peut s’en aller. On peut se sentir coupable, ne pas se sentir à sa place, ou encore se dire « et si j’étais différent, ma vie ne serait-elle pas meilleure ? ». Mais avant tout, qu’est-ce que la « confiance en soi » ? Sur internet, on trouve mille définitions, mais selon moi, je dirais qu’avoir confiance en soi c’est d’abord se connaître, et ensuite, croire en ses capacités et ses possibilités. Je pense que la confiance en soi se mesure à différents degrés, nous ne sommes pas tous égaux de ce point de vue là !
Mais, dans mon petit article, je vous propose quelques idées, pour apprendre à apprivoiser cette confiance…
Idée n°1 : Tenir un journal
Loin de l’idée du « journal intime rose à paillettes que tu pouvais tenir à tes huit ans », mais plutôt un « journal de bord ». C’est tout simple : prends un carnet, et chaque soir durant 5 minutes, relate toutes les bonnes choses que tu as pu faire dans la journée. Tu peux noter tes bonnes actions, les discussions que tu as menées, les objectifs que tu as accomplis… Par exemple : « Aujourd’hui, j’ai passé un oral devant toute ma classe. Cela s’est très bien passé, j’ai eu de bons retours de la part du prof. Sur le chemin du retour, j’ai aidé une grand-mère à traverser la rue, et j’ai offert un biscuit à un SDF. ». Voilà, c’est tout simple. Le but du jeu est de voir les bons côtés de ta journée, et de remarquer ce que tu as accompli. Tu verras, au bout de quelques jours, ou quelques semaines, tu te sentiras grandi de cette expérience !
Idée n°2 : Tenir un journal de gratitudes

Cette astuce ressemble assez à la première, mais elle fonctionne très bien, et permet également de renforcer sa confiance en l’autre. Chaque jour, dans un journal, note 3 choses pour lesquelles tu te sens reconnaissant. Par exemple : « Aujourd’hui, j’ai déjeuné en terrasse. Aujourd’hui j’ai admiré un coucher de soleil. Aujourd’hui j’ai battu mon record de course à pieds ». Cette méthode est aussi efficace que simple, et elle permet aussi de revenir sur la journée qui s’est écoulée, afin d’en garder les bons moments, et de mettre de côté les moins bons.

Idée n°3 : La méthode Coué ou l’auto-persuasion

Cette petite astuce m’avait été donnée lors des ateliers d’expressions organisés dans mon lycée. L’organisatrice nous disait « Si tu veux réussir ton oral, alors répète « Je vais réussir mon oral » tous les matins et tous les soirs dans ton lit. Et alors, tu réussiras ». Cette technique est auto-persuasive, et permet d’arriver à ses fins, en se donnant confiance de façon inconsciente. Vous pouvez essayer avec n’importe quelle phrase, peu importe l’objectif. Cette astuce permet d’accroître votre confiance en vous et d’aller vers la pensée positive.
Maintenant, tu as toutes les clés en main pour apprendre à développer ta confiance en toi… Mais, pour la confiance en l’autre ?
 
ACCORDER SA CONFIANCE AUX AUTRES
 
Avoir confiance en soi est la clé pour faire confiance aux autres. Après plusieurs lectures, et selon mon expérience personnelle, je dirais qu’accorder sa confiance aux autres est plus difficile que de développer sa propre confiance en soi. Pourquoi ? Pour deux choses : Les événements de notre vie peuvent influer sur notre capacité à accorder de la confiance (des déceptions amicales ou amoureuses, peuvent nous empêcher de faire à nouveau confiance !), mais aussi, nous ne pouvons pas nous glisser dans la tête de l’autre afin de connaître ses pensées (dit-il la vérité ? peut-on lui faire confiance ?). Là sont tous les enjeux du problème. Je crois que pour accorder sa confiance à quelqu’un, il faut « accepter », au sens large, sa personnalité, sa vision de vous et des choses… Accepter c’est aussi « comprendre ». Comprendre et accepter quelqu’un, c’est déjà lui accorder une part de votre confiance. Il faut aussi savoir que la confiance se gagne sur le long terme, et non pas du jour au lendemain ! C’est un sujet à méditer… Parlez-en avec votre meilleur/e ami/e, et demandez-vous : « Pourquoi est-ce que je te fais confiance ? ». Et vous verrez alors ce qui est important à vos yeux, et ce qui vous permet de construire des relations durables.
Maintenant, tu peux réfléchir sur la confiance, celle que tu t’accorde et celle que tu accorde aux autres… Et pour t’aider à faire ce cheminement, j’ai réussi à obtenir quelques témoignages d’adorables personnes ♥ Je te parle aussi de mon expérience, en quelques lignes…
 
MON RAPPORT A LA CONFIANCE ET AUX AUTRES
 
Avant de te parler de mon expérience, je pense que la confiance en soi est quelque chose qui se développe sur le très long terme, sur toute la vie. Ce n’est pas quelque chose qui s’acquiert du jour au lendemain, et il faut y travailler constamment. Je pense pouvoir dire que je suis une personne qui a moyennement confiance en soi. J’ai parfois de grands moments de doute, surtout au niveau de mes projets personnels et professionnels. Je dirais que j’ai appris durant ma vie, qu’il ne faut pas se laisser abattre par ses échecs et ses déceptions. Une existence est faite de joies, mais aussi d’obstacles, et il faut savoir les surmonter, et se dépasser, afin d’arriver à atteindre le bonheur et les objectifs voulus ! Alors, même si j’ai des périodes difficiles, où la confiance est plutôt basse, je me dis « et bien, si aujourd’hui n’était pas un bon jour, demain sera meilleur ! ». Je pense pouvoir dire que je compense ce manque de confiance par mon optimisme ! Concernant la confiance en l’autre, je dirais que je fais très vite confiance, mais que j’ai peur des conflits et des déceptions. Il faut aussi savoir accepter ces éventualités, pour que la confiance soit totale, et j’ai encore du travail à faire à ce sujet. Si j’avais un conseil à te donner : ne baisse jamais les bras. Vis ta vie comme tu l’entends, réalise des milliers de projets, et ne te laisse pas abattre par les échecs, car les victoires en valent la peine !
Pour en savoir plus, et parce que j’aime échanger, j’ai fait un appel à témoignages sur les réseaux sociaux…
AVOIR CONFIANCE EN SOI : UN PROBLÈME COMMUN
La confiance en soi est un thème qui revient souvent, peu importe le sexe, l’âge ou les conditions sociales. Voici quelques témoignages récoltés sur les réseaux sociaux… Chaque personne a tenté de répondre à ces trois questions :
As-tu eu une période de ta vie où tu n’avais pas confiance en toi ?
As-tu confiance en toi aujourd’hui ?
Si oui, comment as-tu fait pour évoluer ? As-tu une méthode, des astuces ?
 
Emma, 22 ans
« Je n’ai jamais eu confiance en moi jusqu’à ma seconde année de première. C’était presque maladif quand j’étais enfant, j’étais incapable de répondre au téléphone ou même de développer ma propre personnalité. Aujourd’hui j’ai confiance en moi car je suis entourée de personnes incroyablement ouvertes d’esprit et enrichissantes : elles m’ont prouvé qu’il fallait mieux être soi-même et parfois incompris plutôt qu’agir comme tout le monde et se sentir mal dans sa peau. Mon voyage en solo de 8 mois en Irlande m’a aussi énormément aidée car j’ai été confrontée à une solitude extrême (ne pouvoir compter que sur soi-même, avoir l’audace de parler anglais à n’importe qui…) et j’ai rencontré des personnes très différentes durant cette période. Je me suis rendu compte que nous nous mettions des barrières tout seul et que c’était totalement ridicule. Si j’ai un conseil à donner, ça serait de sortir de sa zone de confort : aller voir des films qui ne vous intéressent pas aux premiers abords, aller dans des lieux qui vous semblent sans intérêt, rencontrer des personnes qui sont à l’opposé de vos amis d’ordinaire. Je donnerai aussi un avertissement : faire du théâtre aide mais très peu. Je me suis mise à faire du théâtre au collège pour gagner en confiance. J’en ai fait jusqu’en terminale, j’en ai même fait ma spécialité au bac. Et bien je peux vous dire que pendant 7 ans je me suis fais violence ! »

Benjamin, 32 ans
« Je manque de confiance depuis l’adolescence (âge où on commence à comprendre les choses de la vie). Aujourd’hui même si je semble être quelqu’un qui a confiance en moi c’est surtout parce que je mets mon « masque » avant de sortir de chez moi. Mais il ne me semble pas être plus confiant. Ce masque me permet de jouer un rôle, celui dans lequel je suis ce que les gens imaginent de moi. Je ne pense pas que l’on puisse devenir réellement plus confiant avec le temps, sauf en cas de réussite dans la vie (professionnelle notamment). Je peux me tromper mais pour moi la confiance viens avec ce que l’on accomplit et pas l’inverse. Pour m’aider j’ai différents petits trucs. Le masque dont je t’ai parlé plus haut, me permet de me mettre en retrait de l’action (comme des œillères) mais je ne pense pas que ce soit bon à long terme car je finis mes journées sur les rotules. Ensuite je fais des points sur ce que j’ai réussi, ou plutôt sur ce que les gens estiment que j’ai réussi. Le regard de ses proches est important et un petit compliment par ci par là est précieux. Je garde ces petites phrases en tête et me les remémore avant un moment difficile. Me dire tout haut que je suis capable quand je suis seul même si ça peut sembler fou m’aide bien avant un exam… après tout ça j’ai toujours des moments de doutes et quand je repense à mes actions passées j’ai constamment l’impression d’avoir mal fait. Je m’efforce de ne pas y penser sinon ça me mine… pour moi la meilleur méthode est de se dire que d’être immobile n’est jamais la bonne solution donc j’agis, je fonce et m’efforce de ne pas me retourner… »
 
Pierig, 27 ans
As-tu eu une période de ta vie où tu n’avais pas confiance en toi ? »
« J’ai subi pas mal de harcèlement scolaire de la primaire au lycée et ça a fortement émoussé ma confiance en moi. j’avais d’énormes doutes sur mes capacités, et j’étais très angoissé par les situations d’interactions sociales, tout particulièrement avec des gens que je ne connaissais pas, parce que je craignais d’être jugé, moqué et mis à l’écart. ça n’a commencé à se calmer qu’avec la fac où les gens étaient beaucoup plus accueillants et bienveillants. »As-tu confiance en toi aujourd’hui ?« Beaucoup plus qu’avant sur certains sujets, beaucoup moins sur d’autres. Je suis plus confiant en mes capacités, et en même temps j’ai encore fortement tendance à me dévaloriser par rapport aux autres, à penser d’office que je ne suis pas à leur niveau. C’est assez difficile à contrer, et je berce encore régulièrement dans un sentiment d’imposture et d’insuffisance dans toutes les situations où je dois faire mes preuves. D’un autre côté, j’arrive à plus facilement m’ouvrir aux autres maintenant, même si je conserve une certaine réserve tant que je ne suis pas assuré que les gens que je rencontre ne vont pas m’exclure. Bref, c’est mitigé, mais ça progresse à petits pas. »Si oui, comment as-tu fait pour évoluer ? As-tu une méthode, des astuces ?« Je pense qu’il n’y a pas une méthode ultime. J’aurais tendance à dire que ça dépend fondamentalement de la cause… pour ma part une énorme part de mon manque de confiance en moi provient de mes anciens soucis de harcèlement, qui faisaient que tout cadre autre que familial ou amical proche n’était pas safe. J’ai combattu mon manque de confiance en moi en m’appuyant sur ceux-ci, et en apprenant à me préserver et à garder une certaine « distance de sécurité » en dehors. Chaque fois qu’un proche me fait un compliment ou me dit qu’il croit en mes capacités, ça me va droit au cœur et j’essaie de m’en souvenir quand je doute. Si ce n’est pas un proche, j’ai beaucoup plus de mal à l’intégrer, ceci dit. Une astuce qui peut aider dans ce cas précis, que je n’utilise pas personnellement mais que j’ai conseillé à quelqu’un qui avait de gros soucis de confiance pour des raisons similaires, peut être justement de noter dans un carnet toutes les choses positives qu’on peut dire sur nous, et les relire quand on a un coup de mou. »
 
Alexia, 21 ans
As-tu eu une période de ta vie où tu n’avais pas confiance en toi ?

« Depuis mon enfance, jusqu’au milieu du lycée, je n’avais pas confiance en moi, et j’étais assez timide. » As-tu confiance en toi aujourd’hui ?« Étonnement, beaucoup. Je me fout absolument de tout ce qu’on peut dire de moi. Je sais qui je suis et ce que je vaut. » Si oui, comment as-tu fait pour évoluer ? As-tu une méthode, des astuces ?« Depuis petite, mon père me pousser à aller vers les autres et me faire violence au niveau de ma timidité. Sinon j’ai fait beaucoup de théâtre et surtout du cosplay. Grâce à ça, j’ai trouvé mon style et qui j’étais et j’aime tellement ça que je ne laisse plus personne me rabaisser. »

Jaouen, 21 ans
As-tu eu une période de ta vie où tu n’avais pas confiance en toi ?
« J’ai eu plusieurs périodes de ma vie où je n’ai pas eu confiance en moi oui, très jeune, car je ne comprenais pas ce que l’on me disait j’étais renfermé dans ma bulle, seul mes parents étaient présents à me dire que tout allait bien et que j’étais l’enfant heureux et souriant que j’étais que je devais le rester et ne pas avoir peur des autres, autres, camarades de classes, frères, gens autour, Puis plus vieux aussi, beaucoup de mal à avoir confiance en moi, dû à des tourments du passé et de ce que j’ai pu vivre qui m’ont bloqué et dont je n’ai pas voulu avancer car ça faisait trop mal d’affronter ça »
As-tu confiance en toi aujourd’hui ?
« Je tends à avoir de plus en plus confiance en moi, car par moment je l’avoue, je perds confiance, pas grande chose mais par moment je ne suis plus sûr et je ne sais pas, mais ça va, je me résouds à chercher pourquoi et je retrouve doucement confiance »
Si oui, comment as-tu fait pour évoluer ?
« J’ai appris à m’écouter, à respirer, j’ai aussi pris le temps de parler autour de moi, de me confier et de ne pas avoir honte de ce que j’ai vécu ou subit ou fait aussi. »
As-tu une méthode, des astuces ?
« Je médite quand l’envie et le besoin se font ressentir, je ne m’abstiens pas quand j’ai une envie spontanée, j’essaie d’être moi même et naturel même quand auparavant je me serais caché juste pour mettre mon manteau, je me dis que je ne suis sûrement pas tout seul et que d’autres personnes ont du mal à franchir le cap alors j’essaie de montrer que rien est dangereux et qu’on peut réussir avec le temps et de la persévérance. »

Edwin, 21 ans
« La période de ma vie où j’ai eu le moins confiance était au début du collège. Aujourd’hui, j’ai une confiance en moi quasi complète, sauf dans des conditions de stress intense (par exemple dans des conditions d’examen ou d’entretien d’embauche). Selon moi, il y a plusieurs méthodes pour améliorer sa confiance : Si c’est le cas, se séparer des personnes qui exercent une pression sur toi, ne pas hésiter non plus à se rapprocher des personnes qui te donnent confiance en toi, ne pas se renfermer sur soi-même, et se forcer à prendre des responsabilités (un petit boulot, être délégué de classe a l’école, ce genre de choses…). »

C.Krea (pseudo), 32 ans

« J’ai toujours aimé la photo et le graphisme, et voulu me lancer dedans, mais par manque de confiance en moi, je ne l’ai jamais fait. Et là, boom, naissance de ma deuxième, l’ennui dans mon travail, l’envie de changement. Ce qui m’a fait avoir confiance en moi, et bien, c’est facebook, tout simplement. Les gens autour de moi ne croyaient pas en moi, ils me disaient « tu as un boulot stable, pourquoi changer ? », et puis sur facebook, les gens ont commencé à me dire « c’est sympa ce que tu fais », j’ai approfondis, et là je m’éclate. J’adore ce que je fais donc, j’ai confiance en moi maintenant. Comment j’ai fait : j’ai montré mon travail à des inconnus en tout point, qui m’ont encouragée. »

Anaïs, 23 ans
As-tu eu une période de ta vie où tu n’avais pas confiance en toi ?
« Oui, ça a été quasiment le cas toute ma vie, entre la fin de la primaire jusqu’à il y a 1-2 ans. Aujourd’hui j’ai bientôt 24 ans et j’ai longtemps pensé à tort que ce problème se réduirait avec l’âge. »
As-tu confiance en toi aujourd’hui ?
« Oui, pas entièrement car aujourd’hui il y a encore certaines choses sur lesquelles ce manque de confiance ressort de temps à autre. Mais ça reste assez rare, je peux donc dire que j’ai beaucoup gagné confiance en moi, oui. »
Si oui, comment as-tu fait pour évoluer ?
« Avec le recul, je me rends compte qu’il y a eu beaucoup de changements majeurs dans ma vie qui ont impacté cette confiance. Je viens de la campagne, je sortais donc assez peu, j’étais de nature très timide, maladroite et je parlais peu avec mes parents, je me suis donc rapidement renfermée sur moi-même. Le 1er changement a été la rencontre avec l’homme qui partage ma vie aujourd’hui, c’est lui qui m’a poussé à mieux me connaître et m’a accompagnée petit à petit. Ensuite, on a déménagé près de Paris : harcèlement de rue, insultes, une réalité bien différente. Inconsciemment, on finit par se durcir mentalement. J’ai également travaillé pendant 2 ans dans un McDo, niveau endurcissement c’est pas mal non plus, le face à face avec les clients est très dur des fois. Enfin, l’école m’a beaucoup aidé. Je me suis longtemps cru incapable de faire quoique ce soit, jusqu’à ce que je trouve ma voie dans l’informatique, je travaille dur mais ça paye bien à l’école, ça m’a vraiment reboostée niveau confiance ! »
As-tu une méthode, des astuces ?
« C’est très dur à entendre quand on manque de confiance, mais il faut se confronter à nos peurs. On me l’a répété sans cesse et je pensais vraiment que je n’y arriverais pas, que c’était dans ma nature et que je resterais toujours timide et incapable. Discutez-en avec d’autres personnes qui ont le même souci, essayez à plusieurs de vous confronter à des situations qui vous font peur (passer une commande de vive-voix dans un fast-food, prendre la parole, téléphoner à quelqu’un, donner votre avis sur quelque chose, passer des entretiens, participer à des débats …). Entourez-vous d’amis qui vous comprennent, qui ne vous brusquent pas par rapport à votre problème. Tentez des choses, faites des tutos sur des choses qui vous intéresse mais que vous n’avez jamais osé faire, il n’y a pas de plus grand reboost que lorsqu’on réussi quelque chose alors que l’on s’en croyait incapable. »

Alors voilà, j’espère que cet article t’aura plu, et qu’il pourra t’aider à réfléchir, et a gagner en confiance ! ♥ Si tu veux me laisser un commentaire, cela me ferait très plaisir, et n’hésite pas à partager l’article autour de toi si tu veux !

Je remercie aussi toutes les personnes qui m’ont confié leurs témoignages, merci pour votre confiance, pour votre gentillesse et pour le partage de vos expériences, qui je l’espère, feront réfléchir les lecteurs du blog ♥

Je te dis à très vite pour de nouvelles aventures !

Source des images : pixabay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s